Publié le : 26 septembre 20195 mins de lecture

Les chiens aiment les espaces dans lesquels ils peuvent se démener en toute liberté. Pour concevoir un jardin adapté à vos animaux de compagnie, il vaut mieux faire des aménagements. Suivez alors des conseils pour aménager votre espace vert pour votre compagnon et dans le respect de la nature, pour le rendre satisfait et améliorer votre espace extérieur.

Clôturer le jardin

Bien sûr, un jardin aménagé pour les chiens demande un entretien particulier. L’élément principal et le plus essentiel est de s’assurer que votre espace vert est clôturé d’une manière parfaite. Vos chiens ont rapidement fait de se hasarder à l’extérieur et de risquer de se perdre et s’exposer à un danger.

La clôture est censée suffisamment haute pour que les quadrupèdes ne parviennent pas à sauter par-dessus, et si elle est installée au-dessus d’une surface meuble telle que le sol que votre toutou pourrait creuser, vous êtes tenu de vous assurer qu’une bonne mise à la terre est extrêmement importante pour une clôture du jardin. Cela empêche les chiens d’enfoncer un passage au-dessous ! Il importe d’examiner sa solidité et d’être sûr que ces animaux ne peuvent pas s’introduire dans un interstice.

Tachez alors de mettre en place des fermetures automatiques pour éviter que vos compagnons à quatre pattes se sauvent au moment où le portail est ouvert. Quelle que soit la race de votre chien, celui-ci peut se faufiler au-dessous d’une clôture ou sauter par-dessus.

Éliminer les plantes toxiques

Il est nécessaire de choisir parfaitement les plantes que vous allez installer dans votre jardin. Ce dernier peut devenir un espace merveilleux même si votre compagnon est censé y jouer habituellement.

Certaines plantes sont dangereuses voire mortelles pour les chiens et sont censées être éliminées du jardin. Parmi la liste, on retrouve les graines de ricin, le Muguet, le Rhododendron, le Lys, le Laurier rose, le Brunfelsia, l’Hémérocalle, la Glorieuse du Malabar, le Kalanchoë, les graines de jequirity, les Cycade, la Colchique d’automne, l’Azalée. En effet, il faut éviter de les planter dans le jardin.

Et pour les plantes nocives, vous avez aussi le droit de les savoir. Il y a la tulipe, la Rhubarbe, l’Ortie, la fleur Narcisse, la Jonquille, L’Iris, l’Amaryllis, le Philodendron, l’Oxalis, le Schefflera, l’Arum, le Dracéna, etc.

Les plantes toxiques ne devront pas alors être présentes dans un jardin aménagé pour les chiens.

Poser un gazon résistant

Les gazons sont faits pour résister au pas… mais pas constamment aux animaux à quatre pattes qui répètent toujours le même geste. Dans les lieux où la pelouse est trop utilisée, il vaut mieux la changer par du gravier, du paillis, des dalles, des pas japonais, etc. Vous avez également le droit de semer une combinaison de graminée fabriquée pour les sols sportifs.
Après la mise en place de plaques de pelouse, il convient de bannir l’animal de l’espace durant deux semaines au minimum. Durant ces temps, vous pouvez emmener votre compagnon joué dans un autre endroit comme dans un parc canin.

Si possible, faites tout le nécessaire pour le faire courir ailleurs durant la fonte printanière parce que la pelouse est donc à son plus fragile. N’oubliez pas d’attendre que le terrain soit sec et que le gazon ait débuté à devenir vert avant de l’y libérer.

À la fin, rappelez-vous qu’une pelouse entretenue d’une manière parfaite résistera aux animaux domestiques notamment les chiens qu’une pelouse négligée. Tâchez de fertiliser délicatement, mais de façon régulière, et si vous arrosez, vous devez le faire profondément avec minutie.

Sachez que les arrosements superficiels donnent une pelouse mal enracinée, plus sujet à des dégradations. Un jardin aménagé pour les chiens devra alors être bien entretenu.